Sélectionner une page
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Le séchage de petites quantités de semences ne reçoit pas toujours le soin qu’il mérite. Avec le séchoir en caissettes d’Agratechniek, la semence de chaque caissette est automatiquement portée à la teneur en humidité souhaitée, chaque caissette étant gérée de façon indépendante. Le séchage démarre automatiquement lors du placement de la caissette et de l’abaissement de son couvercle (b). 

Le ventilateur (f) augmente sa puissance afin d’atteindre la quantité d’air souhaitée. Une sonde T° et HR placée au-dessus de la semence analyse l’air sortant. Lorsque la teneur d’humidité souhaitée est atteinte, la trappe (d) se ferme progressivement et le ventilateur baisse sa puissance. La semence est sèche lorsque la trappe est entièrement fermée.

Coupe d’un séchoir à caissettes ici 6 caissettes; (nombre de caissettes modulable) 

A: Emplacement pour une caissette et couvercle levé
B: Caissette placée et couvercle fermé
C: Mesure de la T° et HR sortant de la semence
D: Trappe d’ouverture ou de fermeture automatique
E: Chauffage électrique pour chaleur supplémentaire

F: Ventilateur central avec mesure d’air
G: Bloc de chauffage pour une T° de base souhaitée
H: Jeu de volets pour l’air intérieur (recirculation)

I: Jeu de volets pour l’aspiration d’air extérieur
J: Jeu de volets pour l’admission de l’air asséché

 

 

Avec un chauffage électrique (g) une T° spécifique peut être attribuée à chaque caissette et pour chaque phase de séchage. Après une durée ou un taux d’humidité souhaitées, la T° peut être de nouveau adaptée à la phase suivante. 

Coupe d’une section sans caissette ; le couvercle avec la sonde (c) est ouvert pour recevoir la caissette.

Coupe d’une section avec caissette, mais couvercle ouvert ; le séchage ne peut pas démarrer.
Coupe d’une section avec caissette en cours de séchage ; le couvercle est fermé et la trappe (d) est ouverte. 

Le ventilateur donnera automatiquement plus d’air lors d’une mise en place d’une nouvelle caissette. Lorsque la semence dans une caissette commence à sécher, la trappe (d) se ferme progressivement et la quantité d’air diminue automatiquement, le taux d’humidité  souhaitée restant maintenu.

La sonde de T° et d’HR (c) est montée dans un entonnoir au-dessus du couvercle pour mesurer les conditions de l’air sortant de la semence.

Un ventilateur haute-pression (f) avec une mesure d’air intégrée peut donner la juste quantité d’air lors du placement d’une caissette.
Un chauffage électrique (g) veille à ce qu’à chaque phase, la T° de l’air supplémentaire puisse être chauffée.
La trappe est fermée s’il n’y a pas de caissette et que le couvercle est ouvert (K). La trappe ouverte pour permettre le séchage d’une caissette de semence, avec un couvercle fermé (L).

Avec un radiateur d’eau chaude (g) la T° d’air est chauffé à une base souhaitée. Ensuite, la T° peut être augmenté pour chaque phase.

Sections de volets pour l’aspiration de l’air intérieur (h), extérieur (i), et l’air asséché (j) venant du déshumidificateur central. 

L’air asséché du déshumidificateur central se mélange avec de l’air intérieur ou extérieur afin de créer, en continu, le taux d’humidité souhaité. Celui-ci peut varier d’une phase à l’autre. Le séchage est complètement sous contrôle et atteindra toujours le taux d’humidité souhaité.

 Le séchage s’arrête quand l’air sortant de la semence a atteint le taux d’humidité souhaité. Pour cela, on mesure les conditions de l’air sortant de la semence (c). Une autre solution est de finaliser le séchage lorsqu’une quantité d’eau s’est évaporée autour de la semence ; le séchage s’arrête lorsque la semence a atteint son poids d’origine.